Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Aedes japonicus

Noms communs :

Moustique japonais

Règne :

FAUNE

Organisme :

Insecte

Famille :

Culicidae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Eau douce

Origine géographique :

Asie (Japon, Chine, Corée)

Nom anglais :

Asian bush mosquito

Auteur :

Theobald, 1901

Introduction en France :

métropole

Date de rédaction :

21/11/2017, version 1

Contribution :

Céline Prévot et Etienne Branquart, Service public de Wallonie

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

L’espèce a fait l’objet de mesures d’éradication dans les îles Canaries (Andreu & Vilà, 2007).Les petites populations peuvent être contrôlées en déracinant les jeunes plantes à la main ou en les déterrant à l’aide d’une pique ou d’une pelle (Queensland Government, 2012). Les inflorescences doivent être détruites pour d’empêcher la dispersion des graines. L’arrachage manuel doit être répété plusieurs fois par an (EPPO, 2012).Le port de gants est recommandé lors des interventions de gestion visant Pennisetum setaceum (Queensland Government, 2012).

Tout comme le Moustique tigre, l’introduction du Moustique japonais s’est faite à partir d’œufs transportés via le commerce international de pneus usagés contenant de l’eau de pluie résiduelle. En Europe, l’espèce a été signalée en Suisse, en Belgique, dans le Sud de l’Allemagne et en Autriche (SPW). En France, les premiers individus de Moustique japonais ont été découverts en 2000, au sein d’un stock de pneus usagés à Monsecret (Orne) (Schaffner et al., 2003).

Le Moustique japonais n’est pas, à l’heure actuelle, considéré comme un important vecteur de maladie (SPW). En milieu naturel, seul le virus West Nile pourrait être actuellement véhiculé par ce moustique.

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.La démoustication est encadrée par deux textes de loi :

Règlementation outre-mer :