Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Atyaephyra desmarestii

Noms communs :

Caridine, Crevette grise d’eau douce

Règne :

FAUNE

Organisme :

Crustacé

Famille :

Atyidae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Eau douce

Origine géographique :

Europe du sud

Auteur :

Millet, 1831

Introduction en France :

métropole

Date de rédaction :

22/01/2019, version 2

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

En France, plusieurs programmes de gestion sont menés et font l’objet, depuis 2016, d’un programme européen intitulé « LIFE CROAA » (Control strategies of invasive alien amphibians(LIFE15 NAT/FR/000864). Ce programme se donne pour objectif d’améliorer l’état de conservation des populations locales d’amphibiens autochtones, affaiblies par la présence d’espèces exotiques envahissantes d’amphibiens. Parmi ses axes d’action, le programme vise à identifier et appliquer une stratégie optimale de lutte contre les amphibiens exotiques envahissants. Deux espèces présentes en France sont particulièrement ciblées : la Grenouille taureau (Lithobates catesbeianus) et le Xénope lisse (Xenopus laevis).

Dans le cadre du LIFE CROAA, plusieurs méthodes de gestion ont pu être expérimentées : piégeage, tir nocturne et diurne, destruction des pontes, barrières de piégeages, pêches et vidanges d’étang. Sur chacun des sites d’intervention, la combinaison de ces méthodes permet d’obtenir des résultats encourageants (Sarat et al., 2015).  De nouvelles techniques de captures sont également menées dans le cadre du programme, afin d’augmenter l’efficacité des actions de lutte.  Il s’agit, notamment, de diffuser des chants de Grenouille taureau à proximité des zones colonisées, lors de la période de reproduction, afin d’améliorer la localisation des individus et augmenter le taux de capture. La détection précoce de nouveaux sites colonisés à l’aide des sciences participatives est également mise en œuvre (exemple : lancement de quêtes INPN Espèces sur la Grenouille taureau).

Très peu d’informations sont disponibles sur cette espèce actuellement. Naturellement présente en région méditerranéenne, son expansion a été favorisée par la construction de canaux, en particulier le canal du Midi, le canal de l’Oise-à-l’Aisne, le canal Rhin-Rhône, le canal de l’Est ou le canal de Briare au cours du 19ème siècle. L’espèce est remontée vers le Nord jusqu’au Pays-Bas (où elle a été recensée en 1915 pour la première fois). Depuis 1994, l’espèce progresse également vers l’Est en suivant le cours du Danube à partir du canal Main-Danube (Invabio, 2013).Aucun impact sur le milieu n’est documenté ou reporté actuellement.

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.

Règlementation outre-mer :