Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Bidens connata

Noms communs :

Bident à feuilles cornées, bident soudé

Règne :

FLORE

Organisme :

Herbacée

Famille :

Asteraceae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Berges des cours d’eau

Origine géographique :

Amérique du Nord

Nom anglais :

London bur-marigold

Auteur :

Muhlenberg ex Willdenow, 1803

Introduction en France :

Métropole

Date de rédaction :

26/04/2016, version 1  

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

La gestion des niveaux d’eau est primordiale pour la gestion d’E. crassipes. Les apports en matières organique doivent être contrôlés pour éviter l’eutrophisation du milieu qui favorise le développement de la plante.

L’arrachage manuel est réalisable sur des surfaces faiblement colonisées. L’arrachage mécanique avec des godets ou des griffes installés sur des engins est réalisable, à partir des berges ou placés sur des pontons ou barges. Dans les zones très colonisées, il est également possible de contenir le développement d’E. crassipes à l’aide de barrages flottants ou de barrières fixes.

Le contrôle biologique pour cette espèce a été développé dans les années 1970. Depuis, sept agents de contrôle ont été relâchés : les chanrançons Neochetina bruchi et Neochetina eichhorniae, les pyrales Xubida infusellus et Niphograpta albiguttalis, les lépidoptères Bellura densa, la punaise Eccritotarsus catariensis et l’acarien Orthogalumna terebrantis. Des champignons ont également été testés : Acremonium zonatum, Cercospora piaropi and Cercospora rodmanii. Des travaux sont en cours en Argentine sur une rouille (Uredo ecchorniae). Les charançons semblent être les agents de contrôle les plus efficaces et leur relâcher a permis de contrôler la Jacinthe d’eau dans plusieurs pays, notamment au Mexique, au Bénin en Afrique du Sud, Zimbabwe et Malawi (CABI).Un programme de contrôle biologique de la jacinthe d’eau est actuellement en cours en Nouvelle-Calédonie, piloté par le conservatoire d’espaces naturels. Les chanrançons Neochetina bruchi et Neochetina eichhorniae vont ainsi être élevés et relâchés en lots de 50 à 100 individus dans le territoire de la Province Sud.

Les bidents ont été largement introduits en Europe au XVIIIème siècle pour l’ornement (CABI, 2016). La première mention documentée concernant la présence de Bident à feuilles cornées dans le milieu naturel en France date de 1879, dans le département de la Saône-et-Loire (SIFlore).Pas d’impacts documentés dans le milieu naturel.

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.

Règlementation outre-mer :