Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Carassius auratus

Noms communs :

Carassin doré, Poisson rouge

Règne :

FAUNE

Organisme :

Poisson

Famille :

Cyprinidae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Eau douce

Origine géographique :

Asie (Chine)

Nom anglais :

Goldfish

Auteur :

Linné, 1758

Introduction en France :

métropole et outre-mer

Date de rédaction :

04/07/2016, version 1

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

Pas de modalité de gestion en milieu naturel connue actuellement.

Le Carassin doré a été introduit pour l’ornement en Europe entre 1611 et 1691. Les premiers carassins dorés introduits en France ont probablement été débarqués au XVIIIème siècle au port de Lorient, dans le jardin de la Compagnie des Indes. L’espèce s’est acclimatée avec succès, d’abord en bassin, puis en étang et a ensuite colonisé les eaux libres du pays (Pascal et al., 2006). Il est largement répandu dans les bassins d’ornement mais pratiquement absent en eau libre où l’on ne trouve guère que des spécimens d’aquariums dont on s’est débarrassé (Keith et al., 2011). Il a également été introduit en après 1970 en Corse où il constitue des populations pérennes dans plusieurs plans d’eau artificiels.

Le Carassin doré rentre en compétition pour l’habitat et les ressources avec les poissons autochtones (GB NNSS, 2014). Il peut exercer une prédation sur les œufs, les larves et les adultes de poissons autochtones (Morgan et Beatty, 2004). Leur activité fouisseuse peut augmenter la turbidité de l’eau et réduire la présence de macrophytes dans les plans d’eau (GB NNSS, 2014). Les blooms de cyanobactéries (par exemple, Microcystis aeruginosa) sont favorisées après avoir été ingérées par le Carassin doré (Morgan et Beatty, 2004). Le Carassin doré peut également s’hybrider avec le Carassin commun Carassius carassus (GB NNSS, 2014).

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.