Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Eleutherodactylus johnstonei

Noms communs :

Eleuthérodactyle de Johnstone , Hylode de Johnson

Règne :

FAUNE

Organisme :

Amphibien

Famille :

Eleutherodactylidae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Eau douce

Origine géographique :

Antilles françaises, Guyane, métropole

Nom anglais :

Johnstone’s Whistling Frog

Auteur :

Barbour, 1914

Introduction en France :

Antilles françaises, Guyane, métropole

Date de rédaction :

  01/08/2017 version 2

Dernière mise à jour :

mise à jour le 23/03/2020

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

L’espèce ne fait pas l’objet de mesures de gestion particulières.

Signalée pour la première fois en Guadeloupe au début des années 1970, l’espèce a colonisé toute la Basse-Terre, puis la Grande-terre, Marie-Galante, les Saintes et la Désirade (Breuil et al., 2009). Elle a ensuite été introduite à Saint-Barthélémy via le transport de matériaux depuis la Guadeloupe suite aux ravages cyclone de 1995. En Martinique, elle est observé dans le sud de l’île depuis les années 60-70, et à ensuite étendu son aire de répartition au Nord et à plusieurs îlets. Son caractère anthropophile favorise son transport passif.

Introduite au début des années 2000 en Guyane française, l’espèce ne semble pas y présenter un caractère invasif, se limitant aux jardins urbains (Ernst et al., 2011).

Très compétitif, cet amphibien résiste particulièrement bien à la chaleur et à la deshydratation. Il serait responsable de l’élimination de l’hylode de Martinique (E. martinicensis) du sud de l’île, et de la diminution des effectifs de plusieurs autres espèces endémiques (Breuil et al., 2009).

En France métropolitaine, la Société herpétologique de France signale que l’espèce est naturalisée à Nantes en milieu anthropique (Life CROAA, 2016).

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement

Règlementations

Règlementation :

Espèce interdite d’introduction en milieu naturel sur le territoire métropolitain par l’Arrêté du 14 février 2018 relatif à la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces animales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain.

Règlementation outre-mer :