Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Glyceria striata

Noms communs :

Glycérie striée

Règne :

FLORE

Organisme :

Herbacée

Famille :

Poaceae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Tourbières, bords de lacs, rivières, milieux humides, friches et lisières

Origine géographique :

Amérique du Nord

Nom anglais :

Fowl Manna-grass

Auteur :

(Lamark) Hitchcock, 1928

Introduction en France :

Métropole

Date de rédaction :

  15/11/2017, version 2

Contribution :

Christophe Pineau, Cerema Ouest

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

L’espèce ne fait pas l’objet de mesures de gestion particulières.

La Glycérie striée a été introduite accidentellement en Europe avec les semences céréalières et le fourrage pour les chevaux en provenance d’Amérique. Elle est citée pour la première fois en 1849 en région parisienne et semble en expansion depuis une dizaine d’années, surtout dans le grand quart Nord-Est du pays.

La Glycérie striée forme des tapis compacts qui recouvrent le sol grâce à des stolons souterrains et supplantent les communautés d’espèces indigènes initialement établie, notamment sur les berges de cours d’eau. Les mares et les gouilles forestières, souvent représentées de façon ponctuelle et parfois seuls refuges des végétations de zones humides à l’échelle d’un massif forestier, peuvent être fortement menacées par le développement de la plante. Dans la Brie (Aisne), les ornières à Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata), amphibien protégé à l’échelle européenne, sont colonisées par la Glycérie striée et deviennent nettement moins favorables à la reproduction de ce crapaud (Fried, 2012, CBN Bailleul, 2016).

Pas de retour d’expérience de gestion connu actuellement.

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.

Règlementation outre-mer :