Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Helianthus tuberosus

Noms communs :

Topinambour

Règne :

FLORE

Organisme :

Herbacée

Famille :

Asteraceae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Berges et bancs de graviers ou de vases des cours d’eau, ripisylves

Origine géographique :

Amérique du Nord

Nom anglais :

Jerusalem artichoke

Auteur :

Linné, 1753

Introduction en France :

Métropole et outre-mer

Date de rédaction :

  10/05/2016, version 1

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

Pas de modalité de gestion connue actuellement, mais les techniques appliquées à Salvinia molesta sont à expérimenter (récolte manuelle à l’aide d’épuisette et pose de barrages flottants).

Le Topinambour a été introduit en France en 1617, comme plante alimentaire à la table des princes, pour ses tubercules comestibles, riches en inuline et en vitamines (A, B3 et C). Elle s’est progressivement popularisée et a été disséminée dans les jardins des pays d’Europe occidentale et centrale, d’où elle s’est échappée et naturalisée à partir du milieu du XIXème siècle (Fried, 2012 ; Muller, 2004).

Le Topinambour forme, par reproduction végétative à partir de ses tubercules, des peuplements monospécifiques denses dans lesquels peu d’autres espèces peuvent subsister. Elle est considérée comme aussi compétitive dans les milieux alluviaux que la Renouée du Japon. Le Topinambour s’oppose ainsi à la dynamique naturelle de colonisation ligneuse des friches herbacées dans les zones alluviales. De plus, il favoriserait le sapement et l’érosion des berges à cause de la décomposition précoce de ses tiges au début de l’hiver qui met le sol à nu (Muller, 2004).

Pas de retour d’expérience de gestion connu actuellement.

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.

Règlementation outre-mer :