Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Impatiens balfourii

Noms communs :

Balsamine de Balfour

Règne :

FLORE

Organisme :

Herbacée

Famille :

Balsaminaceae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Ripisylve, berges de cours d’eau, fossés, talus humides, milieux anthropisés (bords de route, friches, abords de villages, jardins, etc.)

Origine géographique :

Himalaya – Asie

Nom anglais :

Balfour’s touch-me-not

Auteur :

J.D. Hooker, 1903

Introduction en France :

métropole

Date de rédaction :

  26/07/2017, version 3

Contribution :

Christophe Pineau (Cerema Ouest), Laurent Chabrol (Conservatoire botanique national du Massif central)

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

Plusieurs méthodes ont été testées pour tenter de limiter les populations d’A. longifolia. Des essais de contrôle biologique ont été menés, avec comme agent de contrôle l’hyménoptère d’origine australienne Trichilogaster acaciaelongifoliae et le charançon Melanterius ventralis. Ces deux insectes s’attaquent aux graines d’A. longifolia et Trichilogaster acaciaelongifoliae consomme également les bourgeons floraux et végétatifs. Ensemble, ces deux agents biologiques ont diminué le potentiel de reproduction d’A. longifolia de plus de 90 % en Afrique du Sud où ils ont été relâchés (Dennill et al. 1999).  Les résultats se sont révélés positifs à l’échelle locale (Denill et Donnelly, 1991), mais l’agent s’est ensuite déplacé sur les populations d’Acacia melanoxylon, espèce introduite et cultivée pour son intérêt commercial (Dennill et al., 1993).La gestion classique d’A. longifolia consiste à des coupes forestières, de l’écorçage voire même du brûlage dirigé. L’espèce drageonnant très facilement, la combinaison de ces méthodes est indispensable.

La Balsamine de Balfour a été cultivée au jardin botanique de Montpellier en 1901, d’où elle s’est rapidement échappée d’après les premières observations de naturalisation dès 1906 (Fried, 2012). Elle est naturalisée dans divers habitats riverains en région méditerranéenne, Bretagne et Massif central et est en expansion. Elle est largement cultivée dans les jardins mais ne s’écarte actuellement pas trop des habitations : sa dynamique reste à surveiller (Fried, 2012). La Balsamine de Balfour peut former des peuplements denses, voire monospécifiques dans les sous-bois de forêts riveraines. Son impact reste néanmoins à évaluer plus précisément (Fried, 2012).

Pas d’expérience de gestion connue actuellement.

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.

Règlementation outre-mer :