Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Juncus imbricatus

Noms communs :

Règne :

FLORE

Organisme :

Plante terrestre

Famille :

Juncaceae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Prairies et friches mésophiles, pelouses rudéralisées, bermes de route

Origine géographique :

Métropole

Nom anglais :

Juncus imbricatus

Auteur :

Laharpe

Introduction en France :

Métropole

Date de rédaction :

  23/02/2023, version 1

Contribution :

Aurélien Caillon, CBN Sud-Atlantique

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

 L’espèce ne fait pas l’objet de mesures de gestion.

Ce jonc nouveau pour la France a été découvert en 2017 à proximité du campus de Talence-Pessac en métropole bordelaise (Gironde). En Europe, J. imbricatus est décrit comme occasionnel dans les îles Britanniques (Clement & Foster, 1994) et en Belgique (1911 : Verloove, 2006). Il est naturalisé en plusieurs localités de la côte nord-ouest de la péninsule Ibérique (Espagne et Portugal : Romero Zarco, 2010 ; GBIF, 2021 ; Anthos, 2022) et a été récemment découvert aux Pays-Bas, sur les rives de la Meuse (Sipke Gonggrijp & Filip Verloove, comm. pers. dans Bonifait, 2022). Les voies d’introduction identifiées dans Saul et al. (2017) pour Juncus imbricatus sont l’échappement depuis des cultures et le transport de matériaux.

Même si les impacts apparaissent limités en l’état actuel des connaissances (mais l’arrivée est récente), une surveillance de l’espèce pour appréhender ses capacités d’expansion et ses impacts éventuels sur la biodiversité serait utile afin de déclencher si nécessaire une gestion préventive (Bonifait, 2022). En Gironde, la plante se multiplie très bien par voie végétative et fructifie. La viabilité des graines n’a cependant pas été confirmée et des tests de germination permettraient de confirmer si la plante est susceptible de se reproduire par voie sexuée et donc de se propager sur de plus grandes distances (Aurélien Caillon, comm. pers).

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement
Bonifait,S. 2022. Juncus imbricatus Laharpe (Juncaceae), une nouvelle espèce exogène pour la Nouvelle-Aquitaine et la France. Carnets botaniques. https://doi.org/10.34971/3JJS-E317

Clement E.J. & Foster M.C, 1994. Alien plants of the British Isles. Botanical Society of the British Isles, London, xviii + 590 p.

Verloove F., 2006. Catalogue of neophytes in Belgium (1800-1925). Scripta Botanica Belgica 39 : 3-89.

Romero Zarco C., 2010. Juncus L. In S. Castroviejo (coord.), Flora iberica, Real Jardín Botánico,

Anthos, 2022. Information System of the plants of Spain [11/08/2022]. Real Jardín Botánico, CSIC – Fundación Biodiversidad. http://www.anthos.es/.

Saul W.C., Roy H.E., Booy O., Carnevali L., Chen H.J., Genovesi P., Harrower C.A., Hulme P.E., Pagad S., Pergl J. & Jeschke J.M., 2017. Assessing patterns in introduction pathways of alien species by linking major invasion data bases. Journal of Applied Ecology 54 (2) : 657-669.

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.

Règlementation outre-mer :