Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Lepomis gibbosus

Noms communs :

Perche soleil

Règne :

FAUNE

Organisme :

Poisson

Famille :

Centrarchidae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Eau douce

Origine géographique :

Amérique du Nord

Nom anglais :

Pumpkinseed

Auteur :

Linnaeus, 1758

Introduction en France :

métropole

Date de rédaction :

  19/09/2016, version 1

Dernière mise à jour :

Règlementation mise à jour le 12/03/2021

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Répartition :

Plusieurs modalités de gestion ont été testées dans l’Est de la France, où l’espèce pose des problèmes de colonisation de prairies et des risques de toxicité pour le bétail. L’EPTB Seine Grands Lacs a mené plusieurs expérimentations dans une prairie en lisière de boisement : arrachage et application de sel, bâchage, arrachage manuel, application de produits phytosanitaires, broyage et tonte. La technique la plus efficace semble l’arrachage manuel de l’intégralité de la plante (racines et parties aériennes). Cette technique s’applique pour les populations de petite taille, et la germination des graines est à surveiller les années suivant les interventions (Amon-Moreau, 2017).

La Perche soleil a été introduite avec succès dans le Nord-Ouest du continent nord-américain, et en Europe à la fin du XIXème siècle. Elle est actuellement établie dans 28 pays d’Europe et d’Asie mineure (Keith et al.,  2011). En France, elle a été introduite en 1877, pour satisfaire les besoins de la pêche de loisir et sa reproduction artificielle a été obtenue en 1887. Elle s’est établie partout en France par le biais d’introductions et par les canaux (Pascal et al., 2006).

Peu d’études ont été menées sur les impacts de la Perche soleil. Des études menées dans la péninsule ibérique ont démontré que l’espèce exerce une prédation sur les œufs de poissons autochtones et sur une espèce de mollusque endémique (Garcia-Berthou et al., 2000).