Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Pachychilon pictum

Noms communs :

Épirine lippue

Règne :

FAUNE

Organisme :

Poisson

Famille :

Cyprinidae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Eau douce

Origine géographique :

Balkans

Auteur :

Heckel & Kner, 1858

Introduction en France :

métropole

Date de rédaction :

  27/09/2016,version 1

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

La coupe mécanique de L. japonica est très peu efficaces car les rejets sont trop importants et la plante possède des capacités de bouturage très fortes. La coupe régulière de la plante autour des zones colonisées peut cependant limiter son expansion latérale (CABI, 2015).

L’arrachage manuel peut être réalisé mais doit veiller a bien arracher l’ensemble du système racinaire. Ces opérations doivent être réalisés plusieurs fois pour être efficaces. Les jeunes plants peuvent être arrachés lorsque le sol est humide, pour faciliter l’extraction du système racinaire. Les plantes couvrant le sol sur de grandes superficies peuvent être soulevées avec un râteau et coupées à la base. Ces opérations doivent être réalisées deux fois par an, au mois de juillet et en septembre. Elles ne permettent pas d’éliminer les plantes car les rhizomes persistent dans le sol (CABI 2015).

Le pâturage avec des chèvres peut également être mis en place pour réduire les populations (CABI, 2015).

L’Épirine lippue a été signalée dans les années 1980 en France, dans le Sud-Ouest et l’Aude. Les circonstances de son introduction restent inconnues, mais des individus ont très probablement été déversés accidentellement lors de repeuplements piscicoles en goujons (Keith et al., 2011 ; Pascal et al., 2006).Aucun impact documenté actuellement.

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.

Règlementations

Règlementation :

Règlementation outre-mer :