Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Paspalum distichum

Noms communs :

Paspale à deux épis, Chiendent d’eau

Règne :

FLORE

Organisme :

Herbacée

Famille :

Poaceae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Berges de rivières, pelouses et prairies humides, marais, fossés, bords de canaux

Origine géographique :

Amérique – Afrique tropicale – Europe

Nom anglais :

Water finger grass, knotgrass

Auteur :

Linné, 1759

Introduction en France :

Métropole et outre-mer

Date de rédaction :

  18/07/2016, version 2 

Contribution :

Samuel Esnouf et Sylvie Martinant (CEN Auvergne)

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

Pas de modalité de gestion connue actuellement.

Le Paspale à deux épis a été mentionné pour la première fois en France en 1802 au jardin botanique de Bordeaux où il a été semé. Dès 1808, il a été observé sous forme de peuplements denses sur les berges d’une rivière. A l’instar du Paspale dilaté, cette espèce est parfois utilisée comme plante fourragère (Fried, 2012).Le Paspale à deux épis peut former des colonies denses grâce à une reproduction végétative intense par ses stolons à croissance rapide (jusqu’à 25-30 cm par semaine). Adventice secondaire des rizières et des maïs irrigués, parfois abondante et génante, elle pose des problèmes dans les cultures de riz biologique. Dans les milieux naturels, les peuplements denses peuvent entrer en forte concurrence avec la végétation indigène (Fried, 2012).

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.

Règlementation outre-mer :