Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Pelophylax ridibundus

Noms communs :

Grenouille rieuse

Règne :

FAUNE

Organisme :

Amphibien

Famille :

Ranidae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Eau douce

Origine géographique :

Introduite dans le Sud-Ouest, i ndigène dans l’Est du pays

Nom anglais :

Eurasian marsh frog

Auteur :

Pallas, 1772

Introduction en France :

Introduite dans le Sud-Ouest, i ndigène dans l’Est du pays

Date de rédaction :

  02/08/2017, version 1

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

La gestion de C. grandiflorum se fait principalement par une élimination manuelle ou brûlis (EPPO, 2017). L’élimination manuelle consiste à couper les plantes à leur base. Une fois la biomasse aérienne morte, les racines sont déterrées pour éviter la repousse. Chaque plant peut produire plusieurs centaines de graines qui formeront une banque dans le sol. Les graines peuvent rester viables jusqu’à 2 ans (Vivian-Smith & Panetta, 2002).

Des essais de contrôle biologique sont menés contre l’espèce en Afrique du Sud. Dix-sept insectes et deux agents fongiques ont été identifiés comme pathogènes de la plante dans son aire de répartition sud-américaine, et font l’objet de tests de spécificité en Afrique du Sud (McKay et al., 2010, Simelane et al., 2011).

En France, l’espèce n’est considérée comme autochtone que dans l’Est du pays, sur le pourtour du Lac Léman et le long de la Vallée du Haut-Rhône (Pagano et al., 2003). Des populations de Grenouille rieuse sont observées dans de nouvelles entités de France continentale et notamment dans le Sud-Ouest. Une introduction massive de grenouilles vertes (plusieurs espèces du genre Pelophylax dont P. bedriagae) a eu lieu dans les années 1970 (Pagano et al., 2003) et pourrait être à l’origine de lâchers accidentels ou volontaires de Grenouille rieuse dans le reste de la France. L’expansion spontanée ou sub-spontanée à partir des populations autchones de l’Est, renforcée par les introductions multiples à la suite d’importations expliquerait la répartition actuelle de la Grenouille rieuse en France (Pagano et al., 2003).

Dans les localités en France continentale où la Grenouille rieuse a été introduite, les interactions avec les espèces indigènes n’ont pas été étudiés (Pagano et al., 2003). Son impact sur les écosystèmes n’est pas documenté.

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement