Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Phytolacca americana

Noms communs :

Raisin d’Amérique, Phytolaque américaine

Règne :

FLORE

Organisme :

Herbacée

Famille :

Phytolaccaceae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Ripisylves, coupes et friches forestières, forêts mésophiles, friches urbaines

Origine géographique :

États-Unis

Nom anglais :

American pokeweed

Auteur :

Linné, 1753

Introduction en France :

métropole et outre-mer

Date de rédaction :

  27/07/2017, version 2

Contribution :

Laurent Chabrol, Conservatoire botanique national du Massif central

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Analyse de risque :

Répartition :

La fauche précoce peut être envisagée pour contrôler les populations de Xanthium spp. Ces espèces se reproduisant uniquement par voie sexuée, la suppression des graines pendant au moins 3 ans peut donner de bons résultats. Les pieds individuels peuvent être facilement arrachés après la floraison, il convient d’incinérer les plantes pour s’assurer que les graines sont bien détruites (CABI, 2015).

Le Raisin d’Amérique a été introduit vers 1650 au Portugal, Espagne et France comme plante décorative et tinctoriale (jus de ses fruits), pour teinter les vins de moindre qualité (Mitich, 1994 ; Fried, 2012). Elle est occasionnellement cultivée en France pour l’ornementation.

L’espèce est toxique pour les herbivores en général et sa présence se traduit par une baisse de la capacité alimentaire du site envahi. Sa présence semble limiter la diversité floristique et la régénération forestière (Dumas, 2011). Un effet perturbateur du Raisin d’Amérique sur les communautés de vers de terre a été mis en évidence par Campana et al., 2002 et Henneuse et al., 2007. Il est fort probable que les communautés de gastéropodes soient également touchés par la présence de Phytollaca americana, étant donné le pouvoir molluscicide mis en évidence par Aldea et al., 2005. Lorsque l’espèce s’implante en milieux agricoles, elle est problématique dans les culture de maïs où il est difficile à désherber du fait de sa souche profonde (Fried, 2012).

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.

Règlementations

Règlementation :

Espèce non réglementée.

Règlementation outre-mer :