Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Base d'informations

ESPÈCES

Vespa velutina (var. nigrithorax)

Noms communs :

Frelon asiatique, Frelon à pattes jaunes

Règne :

FAUNE

Organisme :

Insecte

Famille :

Vespidae

Milieu - 1 :

CONTINENTAL

Milieu - 2 :

Terrestre

Origine géographique :

Est de l’Asie

Nom anglais :

Asian hornet, yellow-legged hornet

Auteur :

Lepeletier, 1836 / du Buysson, 1905 (pour V. velutina nigrithorax )

Introduction en France :

Métropole

Date de rédaction :

29/05/2020, version 2

Contribution :

Quentin Rome (UMS PatriNat)

Partager

RESSOURCES

Liens utiles :

Répartition :

Le brûlage et le pâturage peuvent être des mesures efficaces dans certains cas, mais ne conviennent pas pour les zones les plus colonisées comme les zones urbaines et à proximité des autoroutes. Un pâturage intensif peut éliminer le Kudzu, mais les animaux n’arrivent pas à accéder aux lianes présentes sur les arbres ou dans des zones escarpées. (EPPO, 2007).

De nombreux herbicides ont été testés (Weaver, Hoagland et Boyette, 2015). La sélection d’un traitement approprié dépend de plusieurs facteurs, tels que : l’âge et la vigueur de la population, la rugosité du terrain, la présence de milieux humides, d’habitats protégés ou de champs de culture (CABI, 2019).

Le contrôle biologique de l’espèce est encore au stade expérimental (EPPO, 2007).

Le Frelon asiatique aurait été introduit en France dans des poteries importées de Chine par un horticulteur du Lot-et-Garonne. Les premiers individus auraient été observés depuis 2004, et appartiendraient à la variété nigrithorax. L’espèce s’est très bien adaptée et s’est dispersée rapidement. En 2017, elle est observée sur quasiment tout le territoire français, et colonise les pays voisins (Nord de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie, sud de l’Allemagne, Belgique, Angleterre) (Rome et Villemant, 2017).

Prédateur d’insectes pour nourrir ses larves, le Frelon asiatique cause de lourdes pertes dans les colonies d’abeilles domestiques (Apis mellifera) dont il capture les butineuses à la sortie de la ruche. Il est également prédateur de nombreux autres insectes indigènes, principalement hyménoptères et diptères (Muller et al., 2013) mais les études sur son impact écologique dans sa zone d’introduction sont encore peu nombreuses.

Le Frelon asiatique n’est pas considéré comme plus agressif envers les humains que le Frelon d’Europe (Vespa crabro), et les attaques n’ont lieu que lorsque la colonie est dérangée, cependant les conséquences d’une attaque de frelons peuvent être graves en cas de piqûres multiples et de réaction allergique (De Haro et al., 2010). Les nids étant généralement placés très haut, ce type d’attaque reste rare et l’expansion du Frelon asiatique en France n’est pas corrélée avec une augmentation des piqûres de frelons.

L’UMS Patrinat coordonne un programme d’étude sur le Frelon asiatique. Un site internet dédié met à disposition de nombreuses informations sur les méthodes de gestion, la biologie de l’espèce ainsi qu’une plateforme de signalement d’observations : http://frelonasiatique.mnhn.fr/

Règlementations

Règlementation :

Espèce figurant sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union Européenne (règlement d’exécution 2016/1141).

Espèce inscrite sur l’arrêté du 14 février 2018 relatif à la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces animales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain.

Espèce classée dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie pour l’abeille domestique Apis mellifera sur tout le territoire français (Arrêté du 26 décembre 2012)

Règlementation outre-mer :